Bien choisir son courtier

S’il y a bien un paramètre que la plupart des traders particuliers ne prennent pas ou pas assez en compte c’est de prendre le temps de la réflexion concernant le choix de leur courtier en bourse afin de réaliser des investissements en ligne.

La plupart du temps, les investisseurs débutants se fient uniquement au marketing du site sur lequel ils tombent, marketing qui est souvent extrêmement bien élaboré et qui ne dit pas tout ce qu’il faut savoir sur le broker en question. C’est une erreur fondamentale, à laquelle nous allons vous aider à remédier, en vous donnant quelques conseils pour vous aider à choisir un courtier de qualité.

Le risque qui est pris en choisissant un courtier au hasard est simplement de ne pas pouvoir retirer ses fonds ou encore de ne pas avoir accès à des conditions de marché satisfaisantes. Il faut savoir que certains brokers sont capables de truquer les cours qui apparaissent sur leur plateforme de trading afin de vous faire gagner ou perdre à loisir. Voici donc quelques bonnes pratiques pour éviter de tomber sur ce genre d’arnaques.

Consultez les avis de consommateurs

Pour commencer, n’hésitez surtout pas à prendre beaucoup de temps pour lire ce qui se dit sur le courtier qui vous intéresse, en consultant un maximum de sites afin d’avoir le plus d’avis possible pour pouvoir au final vous faire le votre. Rien ne vaut ce type de démarche qui permet d’avoir une vue la plus objective possible sur la réputation et donc la valeur d’un courtier.

Consultez les mentions légales du site

Les mentions légales vous renseigneront sur un paramètre essentiel : la localisation du siège social du broker. Afin de gagner du temps, et même si cela n’est pas une règle universelle, partez du principe qu’un broker qui sera localisé dans un paradis fiscal est à éviter par défaut.

En revanche, si vous tombez sur énormément de commentaires positifs vous indiquant que vous pouvez lui faire confiance alors allez-y mais éviter de déposer une trop grosse somme d’argent pour commencer.

Le mieux est tout de même de passer par des courtiers qui ont été agréés par des organismes de régulation comme l’AMF et qui possèdent un siège dans un pays qui n’est pas un paradis fiscal.

Si vous doutez, posez des questions !

Le dicton dit que l’on est jamais mieux servi que par soi-même, cette règle est également valable pour le choix d’un courtier. Aussi, si vous manquez d’informations sur un courtier alors questionnez le abondamment afin de vous faire un avis aussi clair que possible.

admin

0 Comments

No comments!

There are no comments yet, but you can be first to comment this article.

Leave reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *